[VIDEO] Webinaire – “Valoriser les actions climat”

Le jeudi 4 octobre, l’ABC a organisé un webinaire sur la valorisation des actions climat.

Retrouvez ci-dessous la vidéo entière, les ressources et les réponses aux questions qui ont été posées.

Contexte : 

L’ABC anime depuis plus d’un an un groupe d’experts dans le but de proposer un référentiel pour la comptabilisation des émissions évitées applicable aux produits, aux projets mais aussi plus généralement aux efforts d’une organisation pour réduire les émissions de GES hors du périmètre de son bilan GES. L’objectif est de parvenir à une proposition de référentiel, permettant d’établir un processus de valorisation des actions climat.
À travers ce webinaire, nous proposons de clarifier le concept d’émissions évitées, de présenter les principes des méthodologies de calcul existantes et de présenter quelques initiatives qui nous paraissent intéressantes pour faire avancer le sujet.

Intervenants  ;  

  • David Laurent, Responsable du pôle Climat & Ressources pour Entreprises pour l’Environnement
  • Cyrille Martin, chargé de mission auprès de la Direction Générale de FEDEREC
  • Claudine Foucherot, chef de projet Territoires et Climat pour I4CE
  • Thibaut Brac de la Perrière, Head of Sustainability Issues pour EDF Groupe

VIDEO

FOIRE AUX QUESTIONS

Recyclage du papier/carton : quel impact environnemental par rapport à l'utilisation de papier et carton vierges ?

  • Les producteurs de papier et carton traditionnels chauffent leurs locaux grâce aux résidus de coupe, c’est-à-dire du carbone biogénique, pour l’instant non compté dans les émissions de GES d’un bilan car considéré comme renouvelable, et pas fossile comme le pétrole.
  • Ainsi, en comparaison avec les recycleurs qui consomment de l’énergie « traditionnelle » pour faire fonctionner leurs usines, la production de papier et carton « vierges » reste moins émettrice en GES.
  • L’ADEME et les acteurs concernés réfléchissent à comment mieux intégrer les émissions biogéniques dans ce type d’études pour pouvoir valoriser le recyclage du papier/carton.

Pouvez-vous nous dire si une entreprise pourra utiliser le Label Bas-Carbone pour certifier les émissions évitées par ses produits ?

Aucun élément dans le label. Des arbitrages seront faits au niveau de la DGEC.

Qu’est ce qui explique ces origines d'énergie différents entre les papeteries ?

Les deux inventaires de Cycle de vie disponibles au moment de l’étude présentent un chauffage à la biomasse des pâtes à papier vierges.

La compensation certifiée par le label bas carbone sera-t-elle destinée aux entreprises uniquement ou également ouverte aux particuliers ?

Tout le monde peut mettre en place des projets, mais c’est lourd. Auprès des particuliers, ce n’est pas simple mais possible. Tout le monde pourra acheter des crédits carbone. Les particuliers ne représentent pas de gros volumes, mais ils pourront acheter.

La DGEC et le comité consultatif du LBC anticipent-t-ils de nombreuses dépôts de méthode (notamment hors foret/agriculture) ?

Pas mal de questions sur bâtiment, mais ce n’est pas le réseau d’acteurs de I4CE. Sur le secteur agricole, énormément de projets de méthodo, avec un gros travail de regroupement des idées. On veut éviter qu’il y ait plusieurs méthodes sur une même pratique, pour des raisons de cohérence : il faut mettre en réseau les acteurs !

Qui sont les demandeurs sur le marché des compensations agricoles ?

Côté porteurs de projets différents profils d’entités se sont manifestées : coopératives agricoles, chambres d’agriculture, interprofessions, groupement d’agriculteurs, etc. Ce qui est sûr, c’est que le dispositif est trop lourd pour un agriculteur isolé. Il est nécessaire d’avoir une entité agrégatrice d’un nombre critique d’agriculteurs pour porter un projet carbone.

Côté acheteurs d’unités carbone, ce sont principalement les entreprises qui ont des objectifs de neutralité carbone et qui souhaitent, volontairement, compenser leurs émissions résiduelles.

Le label est-il accessible à toutes les exploitations ?

Oui le label est ouvert à toutes les exploitations sous couvert qu’il y ait les méthodes carbone adaptées. Par exemple, pour le moment seule une méthodologie adaptée aux élevages bovin a été déposée. Toutes les exploitations ne faisant pas d’élevage bovin ne peuvent pas être certifiées pour le moment.

Est-ce I4CE qui dépose les premières méthodes ? Avez-vous déjà prévenu des Réductions d'Emissions (ne dites pas crédits carbone à ce stade) ?

I4CE ne dépose pas de méthode, mais accompagne les développeurs, afin d’aller voir la DGEC avec un document le plus robuste possible, afin d’éviter les aller-retours.

Le ministère ne veut pas appeler cela « crédits carbone », mais ça reste des tonnes de CO2equivalent évitées.

Doit-on prévoir que le label bas carbone donnera lieu à l'émergence d'un registre national pour garantir l'absence de double comptes ?

Oui les transactions seront tracées et le registre sera tenu par la DGEC.

RESSOURCES

  • PDF de la présentation (Lire en ligne)
  • Guide EPE : Emissions évitées : Les entreprises évaluent leurs solutions pour le climat (Lire en ligne)
  • Etude FEDEREC : Évaluation environnementale du recyclage en France selon la méthodologie de l’analyse de cycle de vie (Lire en ligne)
  • Etude I4CE : Potentiel et déterminants de la demande volontaire en crédits carbone en France (Lire en ligne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités

Association Bilan Carbone - Sortie de la version 8.2 du Bilan Carbone®

Sortie de la version 8.2 du Bilan Carbone®

mai 9, 2019 15:33
Voir l'article
Association Bilan Carbone - Intervenez lors du Sommet Virtuel du Climat : 1er événement climat 100% en ligne

Intervenez lors du Sommet Virtuel du Climat : 1er événement climat 100% en ligne

avril 18, 2019 11:27
Voir l'article
Association Bilan Carbone - [VIDEO] – Petit déjeuner thématique : Quelle mobilité durable pour demain ?

[VIDEO] – Petit déjeuner thématique : Quelle mobilité durable pour demain ?

avril 11, 2019 15:06
Voir l'article

Partagez cet article :